Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2016

Travaux en cours

Comme il n'y avait plus de ciel
On a prévu d'en peindre un à la place
Et comme ce n'était pas très important
On a demandé leur avis aux gens
Rapport à la couleur qu'on utiliserait

On a organisé ça
On a rassemblé tous les gens
Et les gens devaient dire la couleur qu'ils voulaient pour le ciel
Sachant que
Vu le prix de la peinture
Ce serait une seule couleur pour tout le ciel
Et ce serait définitif

Evidemment
Les gens ont flippé
Ils ne savaient pas quoi dire
Il y en a même qui se sont énervés
Comment choisir ?
Ils n'avaient pas été habitués à ça
Choisir
Est-ce qu'on n'avait pas des experts pour ça ?

Comme tout le monde proposait des couleurs trop différentes
Des plus évidentes
Aux plus fantaisistes
On a effectivement demandé à des experts de se pencher sur la question

Ils aboutirent alors à une dizaine de couleurs
On inscrivit ces couleurs sur une liste que les gens vinrent cocher les uns après les autres

A la fin
Il y en avait deux gagnantes ex-aequo
Bleu roi
Et bleu marine

Alors
Les débats se sont enflammés
Il fallait à tout prix trancher
On a vu les gens en venir aux mains
S'étripant au milieu des nuanciers de bleu qu'on leur avait distribués

Ceux qui préféraient l'outremer, le cyan ou le bleu nuit
Se demandaient de quel bleu se rapprochait le plus le leur
Même ceux qui avait préféré rouge ou vert prenaient part à l'histoire
Puisque vraiment il fallait à tout prix choisir
Lequel de ces deux bleus était le moins pire

Personne n'était content
Tout le monde se jetait des carrés de couleur au visage
Et tout ça était un bordel ridicule
Personne ne faisait plus attention à rien
Les experts prenaient tous les jours la parole
Et tout ça était un bordel ridicule

Personne ne se demandait plus s'il y avait d'autres couleurs que le bleu
Mais en même temps
De mémoire de gens
Le ciel avait toujours été bleu

Bref
C'est lors d'une brève accalmie
Que l'on se rendit compte que
Pendant ce temps
Dans leur coin
Par petits groupes
Des gens
S'étaient mis à peindre
De petits bouts de ciel
Juste au-dessus d'eux
De la couleur qui leur plaisait
Sans attendre qu'on choisisse pour eux

Par endroits
Sur le ciel vide et blanc
Que les gens bleus ne regardaient même plus
On rencontrait des taches
Surtout des vertes
Et dans certaines
Il y avait de petites étoiles noires
Et quelques nuages rouges

Les bleus se sont moqués d'eux
Et ont repris leur bataille infinie
Ne doutant pas de leur bonne foi
Et ils s'échinèrent ainsi pendant des années
Sous leur ciel vide et blanc
Dont les taches lentement
Grandissaient

 

 

 

Les commentaires sont fermés.