Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2014

Allo ?

Je t'appelle pour entendre quelqu’un me dire que c’est pas si insupportable que ça.

Que les quatre murs c’est que du bois. Ca se traverse en soi mais c’est vrai qu’on avait pas la force ces semaines - on se fait vieux tu sais - enfin pas tellement mais ça m’arrive de regarder la télé quoi. En tout cas je saigne plus trop, j’ai ouvert mon front plusieurs fois mais ça coule plus - je pense que ça y est tout est vide - ça va. Oui oui et toi ? J’appelais pour entendre un truc en fait, autre chose que les voix dans le corps qui vaquent, tu sais qui se suffisent d’une broutille - je sais pas ça a l’air léger, ou alors le hurlement tu sais. Y a des fenêtres en trop chez moi, et c'est vrai que quand dedans ça crève de faim c’est compliqué de faire quoi que ce soit d’autre. Je t'appelle pour m’entendre dire que d’un côté j’y peux rien - mais quand je vois ce que ça donne chez les autres de se contenter de ça j’ai un peu peur. Ouais. Oui c’est sûr mais on dirait bien que ça fait partie du truc de pas se souffrir la gueule à grands coups de reportages. Ben ouais. Oui ben non c’est sûr. Mais j’ai pas envie de pas savoir.
J’ai pas envie de pas savoir. J’ai essayé mais ça me rend con, j’me remets à couler par les trous puis j’perds des trucs des broutilles tu sais - des erreurs en forme de journées, des heures.

 

Commentaires

dans la boîte qu'est l'appartement la boîte qu'est la tête regarde la boîte qu'est la télévision

Écrit par : heptanes fraxion | 01/08/2014

Les commentaires sont fermés.